Vote sur Internet pour les législatives estoniennes

février 28, 2007

Pour la première fois un scrutin politique majeur autorise le vote par Internet. Les estoniens, à l’occasion des élections législatives, ont le choix entre le vote traditionnel dans un bureau de vote ou le vote par Internet. L’authentification est réalisée grâce à la carte nationale d’identité électronique. Les baltes ont prévu une solution pour contourner une des limites propre au vote par internet : l’absence d’isoloir et donc le risque théorique du vote sous pression. Chaque électeur a la possibilité de venir voter sur place et d’annuler ainsi le vote électronique réalisé dans les jours précédents.

 

Source : 01Net – Date : 28 février 2007– Auteur : Arnaud Devillard

 Lien de l’article : http://www.01net.com/editorial/342083/elections/les-estoniens-peuvent-elire-leurs-deputes-en-ligne/


Etats-Unis : vers une loi de protection des données génétiques

février 25, 2007

Elle s’appelle GINA, elle a 12 ans et elle pourrait bien enfin devenir une grande. Le projet de loi Genetic Information Nondiscrimination Act semble désormais avoir une chance d’être adopté. Les citoyens américains deviendraient ainsi mieux protégés face aux éventuelles discriminations suscitées par la médecine prédictive.

 

Source : NewScientist – Date : 25 février 2007

 Lien de l’article (en anglais) : http://www.newscientist.com/article/dn11244-genetic-privacy-protected-by-law.html


La Cnil ne veut pas du NIR pour le DMP

février 23, 2007

Pour la Cnil, le numéro de sécurité social (ou NIR) ne devrait pas être l’identifiant patient permettant l’accès au DMP (Dossier Médical Personnel). Une prise de position qui n’est pas une surprise compte tenu de la position traditionnelle de la Cnil en la matière. La Cnil reproche classiquement au NIR d’être un identifiant signifiant (il permet de déduire le sexe, l’age ou le département de naissance de la personne) et elle estime que son usage dans le contexte du DMP serait de nature à entamer la confiance des patients, donc à remettre en cause l’intérêt même du projet. Elle préconise l’usage d’un identifiant spécifique issu du NIR mais non signifiant et ne permettant pas de remonter au NIR de la personne. Si le ministre de la santé suit l’avis de la Cnil cela devrait avoir un impact sur le calendrier de mise en œuvre du DMP qui serait alors reporté en 2008.

 

Source : ZDNet – Date : 23 février 2007– Auteur : Christophe Guillemin

 Lien de l’article : http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39367323,00.htm#

 Le communiqué de la Cnil : http://www.cnil.fr/index.php?id=2197&news[uid]=434&cHash=dd6d3df873

 


Les bactéries, support d’archivage

février 23, 2007

Des chercheurs japonais pensent avoir trouvé une solution pour la conservation de longue durée des données numériques : la bactérie génétiquement modifiée.

 

Source : NouvelObs.com / AFP – Date : 23 février 2007

 Lien de l’article : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/sciences/20070223.SCI0775/des_chercheurs_japonais_mutent_une_bacterie_en_cartemem.html

 


Février 2007 – Interview d’Alain Borghesi sur TiviPro.com

février 21, 2007

Interview d’Alain Borghesi, Président Directe Général de Cecurity.com sur TiviPro.com.


Un label privacy pour Microsoft

février 16, 2007

Qui va tirer le plus profit de la notoriété ou de l’image de l’autre ? L’autorité de protection des données personnelles (ULD) du Land allemand du Schleswig-Holstein a décerné à Microsoft un label protection des données personnelles (Privacy Seal) pour ses services de mise à jour des logiciels. Dans son discours le directeur de l’ULD (Unabhängigen Landeszentrum für Datenschutz), l’équivalent de la Cnil pour le Land, a indiqué que la protection de la vie privée devait être considérée comme un élément de différenciation concurrentielle.

 

 En français le communiqué du 16 février 2007 sur le site de Microsoft : http://www.microsoft.com/france/securite/communiques/muwsusuld.mspx

En anglais le communiqué du 16 février 2007 sur le site de l’autorité de protection du Schwelsig Holstein : https://www.datenschutzzentrum.de/presse/20070216-gsms_en.htm


Mission Eternity pour les cendres numériques des défunts

février 9, 2007

Avec l’avènement de l’ère numérique, les personnes disparues laissent désormais derrière elles des traces numériques (photos, vidéos, textes,…). L’ambition de la société suisse Etoy.CORPORATION est de créer des « capsules » regroupant des fragments numériques d’une personne. Baptisé Mission Eternity, cet ambitieux projet, qui se veut artistique et non commercial, est confronté à la question de l’obsolescence technologique. Ses initiateurs ont fait le choix de l’open source et de l’architecture peer-to-peer.

 

Source : Libération – Date : 9 février 2007– Auteur : Marie Lechner

 Lien de l’article : http://www.liberation.fr/culture/tentations/234136.FR.php

 A découvrir : http://missioneternity.org/