Le RGI est aussi une affaire d’archivage

Le décret d’application sur le référentiel général d’interopérabilité (RGI) du 2 mars 2007 rend possible la création d’un Comité spécifique qui aura à valider le « Référentiel Général Interopérabilité Volet Technique V0.90 » soumis à commentaires en 2006. Ce document avait frappé les esprits en recommandant l’usage du format Open Document pour la bureautique. Cependant, le RGI ne se limite pas à cette promotion des formats ouverts. Selon Pascal Souhard de la DGME (direction générale de la modernisation de l’Etat) : « Le Référentiel porte également sur la pérennité des informations, c’est-à-dire leur archivage et leur conservation ».

 

Source : 01Net – Date : 7 mars 2007– Auteur : Renaud Edouard-Baraud

 Lien de l’article : http://www.01net.com/editorial/342902/logiciel/l-administration-liste-ses-standards-informatiques/

 Une occasion pour redécouvrir le RGI Volet Technique V0.90 et notamment les pages 93 à 97 consacrées aux supports d’archivage. Y figure la recommandation de choisir pour l’archivage électronique des supports de type WORM physique ou logique (Write Once, Read Many)

https://www.ateliers.modernisation.gouv.fr/ministeres/domaines_d_expertise/architecture_fonctio/public/rgi/referentiel_general1617/downloadFile/file/Referentiel%20General%20Interoperabilite%20Volet%20Technique%20V0.90.pdf

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :