De la qualité des données personnelles

La Loi informatique et libertés précise que les données doivent être « exactes, complètes et, si nécessaire, mises à jour ». C’est la traduction du principe de qualité des données dont la consultante américaine Jay Cline prétend qu’il est le plus négligé en matière de privacy. Si les données sont de mauvaises qualités, cela peut avoir des conséquences néfastes sur la vie des individus. Mais, souligne par ailleurs Daniel Kaplan, Délégué Général de la FING,, la mauvaise qualité des données peut souvent avoir pour origine les personnes concernées. De plus, poursuit-il, il faut admettre que les données puissent avoir une part de subjectivité sans pour autant être nécessairement de mauvaise qualité. En conclusion, il propose une nouvelle Loi à méditer : « Plus une donnée est considérée comme susceptible d’être exploitée, moins il est possible de lui accorder confiance ». Voilà qui rappelle la maxime bien connue des économistes selon laquelle la mauvaise monnaie chasse la bonne.

 

Source : Computerworld – Date : 18 septembre 2007– Auteur : Jay Cline

 Lien de l’article (en anglais) : http://www.computerworld.com/action/article.do?command=viewArticleBasic&articleId=9037218&source=rss_news50

Source : Internet Actu – Date : 14 septembre 2007– Auteur : Daniel Kaplan

 Lien de l’article : http://www.internetactu.net/?p=7274

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :