Parution du Guide « Apprivoiser Moreq »

novembre 30, 2007

Le guide « Apprivoiser Moreq – Pour archiver et conserver l’information » de novembre 2007 est accessible en ligne. Le document a été élaboré par l’association IALTA avec le soutien de la FNTC (Fédération Nationale des Tiers de Confiance). D’origine communautaire, Moreq (Model requirements for the management of electronic records) est depuis sa parution en 2001 un texte de référence dans le domaine de l’archivage électronique. Le guide présente la particularité d’être en grande partie structuré sous la forme de tableaux où figurent questions et réponses.

 

 Accéder au guide (135 pages) : http://www.fntc.org/articles/IMG/pdf/Appriv_Moreq_Sponsor_2-3.pdf

 


Facebook fait marche arrière sur la publicité comportementale

novembre 30, 2007

Le service publicitaire Beacon mis en œuvre sur Facebook a suscité une levée de bouclier chez des utilisateurs et défenseurs de la vie privée au point d’obliger le réseau social à enclencher la marche arrière. Avec Beacon, les amis et relations d’une personne inscrite sur Facebook étaient informés des achats effectués par l’utilisateur sur des sites partenaires dont eBay. Désormais l’utilisateur devra donner son accord préalable (opt-in) pour que ses comportements d’achats soient communiqués à ses proches.

 

Source : ZDNet – Date : 30 novembre 2007

Lien de l’article : http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39376038,00.htm

Source : Business Week – Date : 28 novembre 2007– Auteur : Catherine Holahan

Lien de l’article (en anglais) : http://www.businessweek.com/technology/content/nov2007/tc20071128_366355.htm?chan=top+news_top+news+index_businessweek+exclusives


Service en ligne de décryptage de l’ADN

novembre 29, 2007

« Déchiffrer les secrets de votre propre ADN » : telle est la promesse commerciale du site américain 23andme.com ouvert depuis le 19 novembre 2007. Pour un peu moins de 1000 dollars, chacun peut commander un kit de test, envoyer son échantillon de salive par la poste puis découvrir les résultats en ligne. L’un des objectifs est de déceler des prédispositions génétiques à développer certaines maladies mais d’autres services, avec des tonalités plus ludiques, sont également proposés. A noter que la société a été cofondée en 2006 par l’épouse d’un des deux fondateurs de Google. Dans Internet Actu, Rémi Sussan se livre à une analyse détaillée de ce service et de ceux proposés par les sociétés concurrentes en les regroupant sur le vocable de « génomique personnelle ». Selon lui, « les adeptes du génome personnel enlèvent la propriété de l’ADN à l’institution médicale, pour la rendre aux patients, qui peuvent en faire ce qu’ils veulent ».

 

Source : News.fr – Date : 20 novembre 2007– Auteur : Sophie Deplus

 Lien de l’article : http://www.news.fr/actualite/societe/0,3800002050,39375657,00.htm

 

Source : InternetActu  – Date : 29 novembre 2007– Auteur : Rémi Sussan

 Lien de l’article : http://www.internetactu.net/?p=7422

 Découvrir le site : https://www.23andme.com/

 


Rescuetime : l’auto-traçabilité

novembre 28, 2007

Comment savoir à quoi l’on utilise son temps sur un ordinateur ? Tout simplement en utilisant le service mis en place par Rescuetime qui permet à l’utilisateur de tracer sciemment ses mouvements et ses activités journalières.  Plus précisément, il s’agit d’installer un programme de type Big Brother personnel qui va ensuite tourner en tâche de fond pour délivrer de manière hebdomadaire une analyse du temps passé devant l’ordinateur. L’argument censé justifier le service est l’amélioration personnelle. L’utilisateur soucieux de productivité peut en effet se donner des objectifs à atteindre pour travailler mieux et plus efficacement. Rescuetime prévoit de donner prochainement accès à des comparaisons avec d’autres utilisateurs dans le même secteur d’activité.

 

Source : Tapahont.info – Date : 28 novembre 2007

 Lien de l’article : http://www.tapahont.info/2007/11/28/rescuetime-installer-votre-bigbrother-a-vous/

 En savoir plus : http://rescuetime.com/

 


Experience Project, réseau social anonyme

novembre 27, 2007

Experience Project est un réseau social qui regroupe 250 000 membres. C’est loin d’être négligeable mais cela fait pâle figure au regard des stars du secteur tels que Facebook ou Orkut. Néanmoins, il faut quand même accorder de l’attention à ce service dans la mesure où il possède une caractéristique très particulière : il s’agit d’un réseau social qui se limite à la diffusion de profils anonymes. Il existe même un dispositif permettant de flouter les photos. Comme pour les autres réseaux sociaux, il existe de nombreux groupes thématiques, par exemple ceux qui détestent les tomates ou ceux qui essayent d’arrêter d’utiliser Facebook.

 

Source : InternetActu – Date : 25 novembre 2007– Auteur : Hubert Guillaud

Lien de l’article : http://www.internetactu.net/?p=7437

Découvrir Experience Project : http://www.experienceproject.com/

 


La mémoire du Web

novembre 21, 2007

Dès 1996, archive.org a été créé pour conserver le contenu du web à l’attention des futures générations. Aujourd’hui, le site a archivé 86 milliards de pages issues de 65 millions de sites. L’ensemble représente une base de données de 2 pétaoctects.

 

Source : Le Monde – Date : 13 novembre 2007– Auteur : Jean-Marc Manach

 Lien de l’article : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-977786,0.html?xtor=RSS-3246


Dématérialisation de la procédure pénale

novembre 20, 2007

Un décret du 15 novembre 2007 favorise la marche vers la dématérialisation des procédures pénales. Il s’agit plus précisément d’autoriser la transmission par courrier électronique de pièces numérisées. Ainsi, la copie des actes du dossier d’instruction pourra être adressée à l’adresse électronique de l’avocat. Les avocats pourront également, à partir de leur adresse électronique professionnelle, transmettre des pièces numérisées à l’adresse électronique des juridictions. Ces messages feront l’objet d’un accusé de réception dont la date de production fera courir les délais. C’est une première étape pragmatique avant la « vraie » dématérialisation avec signature électronique et pièces nativement électroniques.

 

Source : e-Legal Blog – Date : 20 novembre 2007– Auteur : Philippe Wallaert

 Lien de l’article : http://p.wallaert.free.fr/blog/?p=181

 Le décret n° 2007-1620 du 15 novembre 2007 : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=JUSD0768487D

 


Généralisation de la carte d’identité électronique en 2008

novembre 14, 2007

« La carte d’identité électronique arrive en 2008 » annoncent les autorités. Pour les lecteurs incrédules, on précisera juste qu’il s’agit de la carte d’identité électronique de Monaco et que l’annonce émane du Maire de Monaco.

 

Source : Monaco Telecom – Date : 11 novembre 2007– Auteur : Julie Baquet

 Lien de l’article : http://www.monaco.mc/offreDescriptif.do?idRubrique=1&idArticle=70001

 


Barbie, méthode d’authentification forte

novembre 7, 2007

Pour sécuriser l’accès au monde virtuel de Barbie, la société Mattel fait la promotion d’un Token bien particulier puisqu’il s’agit d’une Barbie miniature avec tenues et chevelures interchangeables. Le look est assez inhabituel par rapport aux canons classiques de la sécurité informatique. Selon le principe de la liste blanche, le Token Barbie permet des échanges sécurisés au sein d’un cercle de confiance, à savoir celui de « mes meilleures copines fan de Barbie ». Trop bien !

 

Source : Wired – Date : 5 novembre 2007– Auteur : Kevin Poulsen

 Lien de l’article (en anglais) : http://blog.wired.com/27bstroke6/2007/11/barbie-becomes-.html

 


Les réseaux sociaux, nouvelles stars de l’économie numérique

novembre 4, 2007

Prise de participation par Microsoft dans le capital de Facebook, création à l’initiative de Google d’OpenSocial en association avec MySpace : les réseaux sociaux sont au cœur de l’actualité de l’économie numérique. Une frénésie qui s’explique par le succès phénoménal rencontrés par ces services. Facebook recruterait plus d’un million de nouveau membres par mois et, d’après les estimations de Datamonitor, les réseaux sociaux devraient compter 230 millions de membres à la fin de l’année. L’un des analystes de Datamonitor estime que la détention d’une telle masse de données personnelles permet d’envisager le passage à un nouveau type de publicité : « Avec les liens sponsorisés de Google, les publicités vues par les internautes sont basées sur ce à quoi ils pensent. Avec les réseaux de socialisation, ils verraient des réclames basées sur ce qu’ils sont ». Un analyste de Forrester estime pour sa part que la question de la protection des données personnelles, aujourd’hui secondaire, risque de devenir prochainement le principal frein au développement économique des réseaux sociaux. L’affaire Beacon – voir ci-dessous – semble lui donner raison.

 

Source : Le Monde – Date : 2 novembre 2007– Auteur : Cécile Ducourtieux

Lien de l’article (accès payant) : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-973758,0.html?xtor=RSS-3208