DEFINIR SA STRATEGIE D’ARCHIVAGE ELECTRONIQUE

décembre 26, 2007

En matière d’archivage électronique, deux catégories majeures de prestataires sont présentes : les tiers-archiveurs, d’une part, et les éditeurs de solutions d’archivage de type coffre-fort électronique d’autre part. Dès lors se pose pour les organisations la question du prestataire auquel il convient de recourir pour qu’elles puissent mettre en œuvre leur stratégie d’archivage électronique et de la nature des critères qu’il faut prendre en considération pour opérer ce choix. Reprise de l’article d’Alain Borghesi (Cecurity.com) et Marc Chedru paru initialement dans le Guide Pratique de l’archivage électronique d’Archimag et dans la Lettre de la Confiance de la FNTC

En savoir plus

Publicités

PREFACE DU TEXTE « L’ESPACE DU SCRIBE »

décembre 26, 2007

En discutant cet été avec le photographe enseignant David Brunel de sa thèse en voie de conclusion, et plus particulièrement de ses travaux relatifs à la mémoire et la photographie, une nouvelle dimension de l’archivage m’est apparue. Sans avoir la prétention d’élever l’archivage au niveau d’un art, un emprunt parcellaire des textes de David Brunel au profit de ce métier semble intéressant en considérant son rôle et sa portée critique toujours croissants.

L’extrait « L’espace du scribe » présenté ici et choisi par David Brunel comporte deux grands chapitres démontrant des aspects distincts et complémentaires du pouvoir mémorisant de la photographie. Quelle friandise pour un informaticien dont la mémoire – vive, morte, programmable, magnétique, électronique, optique – constitue la matière première essentielle, de surcroît lorsqu’il consacre son œuvre à la conservation sécurisée ou l’archivage !

En savoir plus