Le rapport Attali et la e-administration

janvier 11, 2008

Moins spectaculaire que la disparition des départements ou l’ouverture à la concurrence des professions réglementée, la e-administration n’a pas été oubliée parmi les 316 mesures préconisées par la Commission Attali. Les auteurs rappellent que les programmes d’administration électronique ne sont porteurs de gains de productivité que s’ils s’accompagnent d’une transformation des procédures. Le rapport précise que le canal internet devrait être privilégié pour les relations entre administrations publiques et citoyens. 10 grands programmes d’administration électronique, dont la justice numérique ou la numérisation du patrimoine culturel, devraient être lancés pour obtenir 15 milliards d’euros d’économie par an. Enfin, la Commission envisage, avec l’aval de la Cnil, l’établissement d’un « compte administratif numérique pour chaque citoyen ». Une nouveauté qui ressemble furieusement au coffre-fort électronique du citoyen annoncé dès l’été 2001.

 

Télécharger le rapport (la e-administration est abordée aux pages 187 à 189) : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000041/index.shtml

Publicités