Etude sur la sécurité des données de test

avril 18, 2008

 

La société Compuware diffuse en ligne une étude du 31 janvier 2008 réalisée par Ponemon Institue consacrée à l’insécurité liée aux données de test. L’enquête menée auprès de 444 professionnels de l’informatique révèle que les fichiers de clients, avec les données réelles, sont très fréquemment utilisés lors des travaux de développement et de test. La circulation des données à caractère personnel est tout aussi fréquente dans les cas de recours à l’externalisation. Les entreprises qui prennent des mesures pour juguler les risques sont encore peu nombreuses : 9% des professionnels interrogés évoquent le chiffrement des données, 5% les dispositifs d’anonymisation et 8% la formation des développeurs à la sécurité des données.

 

 Pour accéder à l’étude (14 pages – identification préalable nécessaire) : http://wp.itnewsinfo.com/wp/compuware/

Publicités

Pour un droit à l’absence de réputation en ligne ?

avril 17, 2008

Dans un court article consacré à la question de la gestion de la réputation en ligne, le Monde.fr nous fait découvrir la thèse audacieuse d’un spécialiste du sujet, Olivier Zara. Selon les propos que lui prêtent la publication le pire ne serait pas d’avoir une mauvaise réputation sur Internet mais de « ne pas avoir de réputation du tout. Cela signifie que la personne n’a rien à dire ou qu’elle a des choses à cacher ». Faudra-t-il bientôt se mobiliser pour défendre le droit à ne pas avoir de réputation en ligne ?

 

Source : Le Monde.fr – Date : 9 avril 2008 – Auteur : Géraldine Bordère

 Lien de l’article : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2008/04/09/comment-faire-pour-etre-bien-vu-sur-le-web_1032699_651865.html


La lettre de mission du secrétaire d’état à l’économie numérique

avril 17, 2008

L’administration électronique fait partie de l’économie numérique : c’est une conclusion à laquelle on peut aboutir à la lecture de la lettre de mission d’Eric Besson nouveau secrétaire d’état en charge du développement de l’économie numérique. Au-delà des domaines que sont le haut débit pour tous, l’extension de la TNT ou la protection de de la propriété intellectuelle sur Internet, Eric Besson doit également coordonner « les actions du Gouvernement pour promouvoir les nouvelles applications des technologies de l’information et de la communication dans les domaines du télétravail, de l’éducation, de la santé, et de l’e-administration ». En la matière la lettre de mission insiste avec la mention suivante : « vous ferez des nouvelles technologies de l’information un levier essentiel de la modernisation des services publics ». Au passage, le déjà ancien projet de coffre-fort électronique du citoyen, remis au goût du jour par le récent rapport Attali, est conforté comme priorité gouvernementale : « Vous coordonnerez la mise en place d’un site offrant à chacun un espace virtuel sécurisé pour l’ensemble de ses relations avec l’administration ». Enfin, la signature électronique et la protection des données à caractère personnel devront être mises aux services de la croissance en tant que mesures susceptibles de renforcer la confiance des utilisateurs.

 

Source : PCWorld – Date : 14 avril 2008 – Auteur : Reynald Flechaux

 Lien de l’article : http://www.wikio.fr/politique/gouvernement/premier_ministre/eric_besson?wfid=52973041

 Le texte de la lettre de mission : http://www.premier-ministre.gouv.fr/IMG/pdf/Lettre_mission_EcoNum_avril08.pdf


avril 15, 2008

Quels sont les similitudes, les différences et les complémentarités entre les deux textes de références pour l’archivage que sont la norme OAIS d’une part et Moreq2 d’autre part ? Tel a été le thème de l’intervention de Marie-Anne Chabin d’Archives 17, lors du séminaire consacré à la pérennisation de l’information numérique organisé par l’association Aristote le 10 avril 2008 à Palaiseau.

 

 Découvrir la présentation de Marie-Anne Chabin : http://www.aristote.asso.fr/sem/sem0804.d/006-Chabin_MoReq-OAIS.pdf

 Au cours du même séminaire, intervention de Cecurity.com sur le thème : « Après PILAE : l’impact d’un grand projet sur l’évolution de l’offre d’un éditeur de progiciel » :

http://www.aristote.asso.fr/sem/sem0804.d/008-Cecurity_ABI_BRI_080410_V2.pdf


Un moteur de recherche réservé aux afro-américains

avril 13, 2008

 

La société IAC a lancé en avril 2008 RushmoreDrive.com, un moteur de recherche dédié à la communauté noire américaine. Selon le fondateur du site, il s’agit de proposer un service spécifique aux usages et centres d’intérêt des afro-américains. Cela passera notamment par une valorisation dans les pages de résultats des contenus provenant des espaces de publication qui se définissent comme des « sites noirs » et par des instruments de recherche sur les offres d’emplois qui seraient les plus pertinentes.

 

Source : L’Atelier – Date : 11 avril 2008

 Lien de l’article : http://www.atelier.fr/usages/10/11042008/moteur-de-recherche-afro-americains-rushmoredrivecom-36364-.html

 A découvrir : http://www.rushmoredrive.com/


La biométrie à la Maison des Sciences de l’Homme

avril 11, 2008

Le compte-rendu d’un colloque consacré à la biométrie organisé en janvier 2008 par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme est désormais en ligne. Y sont abordés la définition de la biométrie, la normalisation, les usages, les questions éthiques et juridiques. On retiendra juste ici les propos de Dana Diminescu, ENST, pour qui les sociétés modernes se caractérisent par « une pulsion de l’archivage et une pulsion de la trace ».

 

Source : Lettre d’information fondation maison des sciences de l’homme – Date : janvier-mars 2008 –Auteur : Clément Lacouette

 Lien de l’article : http://www.msh-paris.fr/actualites/lettre-fmsh/06/programmes/programme5.html


La pointeuse biométrique

avril 7, 2008

Les pointeuses biométriques – en québécois on dit « poinçonneuse » – se répandent en Amérique du Nord. Une situation peu connue en France où les dispositifs biométriques sont utilisés pour la sécurisation du contrôle d’accès mais peu pour la gestion des temps de présence. Les défenseurs de la vie privée s’inquiètent tandis que les promoteurs des systèmes mettent en avant les importantes économies réalisées. Autre enseignement, le saut technologique permet désormais de faire pointer – ou plus exactement « poinçonner » – des publics qui ne l’avaient jamais fait auparavant. 

 

 Source : Canoë – Date : 28 mars 2008 – Auteur : Yvon Laporte

Lien de l’article : http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2008/03/20080328-093744.html