TRACABILITE DE CONFIANCE

décembre 20, 2010

L’économie de la confiance, longtemps structurée autour des deux univers de la signature électronique et de l’archivage électronique, s’oriente de plus en plus vers une nouvelle dimension : celle de la traçabilité. Cette demande croissante qui s’explique en partie par des exigences règlementaires ne correspond pas pour autant à une régression pour les libertés publiques. La traçabilité peut aussi être un dispositif de protection de la vie privée.

En savoir plus : http://www.cecurity.com/site/PubArt201007.php

Publicités

JEUX EN LIGNE, CONFIANCE ET COFFRE-FORT

mai 28, 2010

La Loi du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne consacre l’ouverture d’un nouveau marché pour les paris sportifs, les paris hippiques et le poker en ligne. Les opérateurs de jeux – ex-monopoles ou nouveaux entrants – devront obtenir un agrément de la part de la nouvelle Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) et pour ce faire respecter des exigences techniques rigoureuses. Coffre-fort pour l’archivage, chiffrement des contenus, signature électronique, horodatage : toutes les technologies de confiance devront être mises en œuvre.

Lire la suite : http://www.cecurity.com/site/PubArt201003.php


Une étude sur le marché de l’archivage électronique

septembre 15, 2008

SerdaLAB vient de réaliser une étude sur le marché de l’archivage électronique. On y découvre que 56% des organisations interrogées ont une véritable politique d’archivage. Les motivations recouvrent la facilité d’accès aux documents, la conservation à long terme du patrimoine informationnel et la préservation des preuves. Un quart des sondés déclare utiliser un coffre-fort électronique.


Conservation à long terme des documents numérisés

juillet 21, 2008

Le ministère de la culture et de la communication diffuse en ligne un document daté de 2008 et intitulé « Conservation à long terme des documents numérisés ». De l’aveu même des auteurs, il ne s’agit pas d’un manuel mais d’une présentation thématique des ressources accessibles en ligne. Y sont abordés des thèmes tels que les normes et standards, les coûts de l’archivage électronique, les formats de données, les métadonnées. Le document s’achève par une présentation des projets et expériences en cours dont le projet PIL@E, plateforme d’archivage électronique conçue et développée par Cecurity.com pour le compte de la Direction des Archives de France.
Lire le document du ministère de la culture et de la communication (18 pages) :
http://www.culture.fr/culture/mrt/numerisation/fr/technique/documents/conservation.pdf


avril 15, 2008

Quels sont les similitudes, les différences et les complémentarités entre les deux textes de références pour l’archivage que sont la norme OAIS d’une part et Moreq2 d’autre part ? Tel a été le thème de l’intervention de Marie-Anne Chabin d’Archives 17, lors du séminaire consacré à la pérennisation de l’information numérique organisé par l’association Aristote le 10 avril 2008 à Palaiseau.

 

 Découvrir la présentation de Marie-Anne Chabin : http://www.aristote.asso.fr/sem/sem0804.d/006-Chabin_MoReq-OAIS.pdf

 Au cours du même séminaire, intervention de Cecurity.com sur le thème : « Après PILAE : l’impact d’un grand projet sur l’évolution de l’offre d’un éditeur de progiciel » :

http://www.aristote.asso.fr/sem/sem0804.d/008-Cecurity_ABI_BRI_080410_V2.pdf


Durée de conservation des supports d’archivage

avril 2, 2008

La durée de vie d’un support d’archivage est inversement proportionnelle à sa capacité de stockage ont calculé les spécialistes de la Bibliothèque de Lausanne (Suisse). Un DVD peut héberger 500 millions de signes par cm2 pour une durée de vie de 10 ans. Inversement les tablettes d’argile utilisées en Perse 2000 an avant notre ère ne pouvaient contenir que 5 signes par cm2 mais leur durée de vie est estimée à 10 000 ans.

 

Source : Courrier International / Le Temps – Date : 25 mars 2008 – Auteur : Christine Salvadé

 Lien de l’article (réservé aux abonnés) : http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=83925


L’univers numérique en expansion

mars 21, 2008

D’après une étude réalisée par IDC, la quantité d’informations numériques au niveau de la planète va être multipliée par 10 entre 2006 et 2011. Une expansion phénoménale si l’on prend en compte que, toujours selon IDC, l’univers numérique représente déjà en 2007 une moyenne de 35 Go par habitant. Nous nous trouvons désormais dans une situation ou la quantité totale d’information créée surpasse les capacités globales de stockage est-il indiqué. L’étude rappelle également que à chaque individu peut être associée une « empreinte numérique » dont seule la moitié est issue des actions de la personne concernée, l’autre partie constituant son « ombre numérique ». Enfin, on découvrira comment un courrier électronique envoyé à quatre destinataires avec une pièce attachée de 1 Mo suscite un besoin de stockage de plus de 50 Mo.

 

Source : Vnunet – Date : 14 mars 2008 – Auteur : Ian Williams

 Lien de l’article : http://www.vnunet.fr/fr/news/2008/03/14/l_univers_numerique_est_aussi_en_expansion

 Accéder à l’étude d’IDC (14 pages en anglais) : http://www.emc.com/collateral/analyst-reports/diverse-exploding-digital-universe.pdf